La belle photo est celle qui sait faire oublier la technique pour ne laisser que les émotions ou un beau souvenir ...

Tout photographe peut réaliser tôt ou tard de belles photos de montagne en multipliant les sorties surtout aux premières ou aux dernières heures du jour. Un bon coup d'oeil et parfois un peu de chance et voilà de beaux clichés à partager ! Réaliser des centaines ou des milliers de belles images nécessitent cependant un peu de préparation et ... beaucoup de patience !

Une belle lumière, une composition étudiée et un matériel adéquat sont des éléments importants pour que chaque photographe puisse exprimer son style propre, sa "touche personnelle".

La lumière

Elle est un élément déterminant en photographie de nature. Au lever du soleil et un peu plus longtemps au coucher du soleil, la lumière est chaude, tire naturellement vers le rouge (traversée en biais d'une couche d'atmosphère plus épaisse qui filtre les couleurs froides du spectre lumineux), le relief est souligné par la lumière rasante et les nuages ou la brume jouent de leur beaux effets. 

C'est un moment favorable aux clichés où des effets de couleur ou de relief sont recherchés.

1h30 environ après le lever du soleil, la lumière est neutre, assez froide en hiver. C'est le moment pour des images de neige blanche sur fond de ciel bleu ! En fonction de la période dans l'année et de l'orientation des pentes photographiées le relief sera plus ou moins prononcé. Quelques chiffres clés pour Annecy : l'inclinaison du soleil varie de 21° (fin décembre) à 68° (fin juin) et la durée du jour de 8h40 à 15h45. Ainsi, par exemple, une pente de 30° orientée au Sud-Ouest sera au soleil en janvier à partir de 9h30 UTC.

Vers midi, la lumière est encore agréable en hiver notamment dans les versants Ouest mais elle est en général trop écrasante en été.

Les effets de nuages rougeoyant sont quant à eux observables environ 15 mn avant le lever du soleil ou après le coucher de soleil.


La composition

Les photos réussies nécessitent souvent une certaine préparation qui commence par étudier les conditions de lumière (voir paragraphe précédent). Premier plan et arrière plan, équilibre de l'image, éventuel contre-jour, placement des personnages ou du photographe, tout doit apparaître très naturel mais est parfois très calculé. (certaines de mes images de ski ont nécessité plusieurs passages, merci aux modèles pour leur patience et leur persévérance).


Le matériel

J'utilise du matériel Canon et Nikon avec des objectifs allant du 14 mm au 500 mm. Le grand angle donne un champ de "vision" et une perspective qui surprend toujours un peu et contribue à une certaine "originalité" des clichés et le téléobjectif 500 mm peut s'avérer indispensable pour certaines photos animalières. L'essentiel de mes images a cependant été réalisé avec seulement trois objectifs zoom (16-35/2.8L, 24-70/2.8L et 70-200/2.8L) qui offrent une excellente qualité d'image et facilitent les cadrages variés. C'est aussi avec l'objectif 16-35 mm que je réalise les clichés avec le soleil en forme d'étoile bien marquée.

Adepte jusqu'en 2005 de la pellicule photo VELVIA pour son grain très fin et ses couleurs saturées et vives, j'ai profité ensuite comme beaucoup de photographes de nature de la souplesse du numérique : définition des images très élevée (j'utilise plusieurs boitiers CANON et NIKON de 21 et 36 Mpixels), absence quasi-totale de grain même à des sensibilités élevées (certaines photos du livre du Mont-Blanc ont été réalisées à main levée à 6400 ISO), possibilité de visionner et de refaire si besoin les images immédiatement, etc.